jeudi 3 mai 2012

Un moteur de recherches pour les livres numériques.

Je ne me suis pas encore mise aux livres numériques, mais ce moteur de recherches bien pratique devrait en aider plus d'un. Vous pouvez tester U.ki en version bêta et juger par vous-même. Son utilisation est assez simple, on tape une recherche, quelques suggestions s'affichent et il nous suffit de faire glisser les étiquettes sur la gauche pour afficher les résultats des différentes plateformes. Comme remarqué sur ebouquin.fr, on regrette quand même de ne pas pouvoir comparer les prix. Mais il faut être indulgent avec cette version toute jeune, et on ne peut qu'espérer qu'elle évolue dans le bon sens.



Personnellement, cette adresse est maintenant dans mes favoris, car si je ne me suis pas encore mise à la lecture numérique, je compte bien sauter un jour le pas. Depuis que les premières tablettes sont sorties, je fais des caca nerveux régulièrement à Mamour pour qu'on investisse enfin. Oui, comme beaucoup de femmes et comme beaucoup d'enfants "presque unique", je suis une adepte du caca nerveux régulier. Le principe est simple, casser les pieds de Mamour avec ce que l'on désire pour le faire céder, la posologie est simple : une bonne dose matin, midi et soir. Vu le temps qui s'est écoulé depuis les premières sorties de tablettes, vous devez vous douter que cette pratique n'a pas d'effet immédiat... Il m'aura presque fallut deux ans pour avoir un chien en répétant à toutes heures de la journée "Je veux un chien...", donc je ne désespère pas en ce qui concerne ladite tablette... En même temps j'ai déjà deux ou trois autres caca nerveux sur le feu, je pense que changer de gazinière est plus attrayant pour Mamour et son bidou.

Bon, même si la lecture numérique me tente, je ne compte pas délaisser mes premiers amours, les livres, je suis bien trop accro. L'objet livre me fascine tout autant qu'il m'enchante. Si j'aime lire les livres, c'est tout d'abord pour leur contenu, mais pas seulement. Je fais partie de ses gens qui collent leur nez sur l'objet pour se laisser enivrer par le parfum particulier de chaque édition et qui tomberaient presque en pâmoison en caressant lors du contact tactile du papier dont le grain et la finesse varient comme le parfum en fonction de l'édition, la collection et "le vécu" de l'oeuvre en main.
Enregistrer un commentaire